Brodeuses Marocaines

COOPERATIVE AMEZROU

La coopérative d’Amzrou se situe dans la kasbah d’Amzrou, à côté de la ville de Zagora. Cette ville est au bout de la vallée du Draa au sud du Maroc.

Au sein de la coopérative, sept femmes se réunissent et brodent des châles traditionnels appelés “amelhej” ou “gnaâl” ainsi que des tuniques.

Cet espace est réservé aux femmes, les hommes n’ont pas de droit de regard sur les réalisations et les prix pratiqués. Je travaille donc directement avec les artisanes.

J’ai débuté la coopération avec les brodeuses en mars 2019. Nos premiers échanges étaient timides et nous ne savions pas vraiment comment travailler ensemble. Aucune femme ne parle français et ma pratique de la langue berbère est encore très basique. Abdelsalam Dwini m’aide pour la traduction mais reste toujours très en retrait quand il s’agit de techniques et d’argent. Nous utilisons essentiellement leurs techniques de broderies traditionnelles qui racontent l’histoire des berbères. Depuis décembre 2019, je leur apprends les techniques de smocks afin d’apporter du volume à leurs créations. L’objectif est de leur apporter de nouvelles techniques pour de nouveaux produits que je pourrai ensuite leur commander et qu’elles pourront également proposer à leurs clients de passage.

ASSOCIATION TIWISI

L’association Tiwisi a été initiée par Henri Buisson et Nadia Mili, un couple franco-suisso-marocain. C’est un espace qui est dédié aux femmes du village d’Ait OUghmar. Elles bénéficient de cours d’alphabétisation, d’un atelier de confection textile et d’une salle pour présenter leurs réalisations. La vente de leurs produits permet de leur verser un salaire chaque mois, et de faire fonctionner l’association.

Tiwisi compte 14 femmes qui travaillent 3 heures par jour, 5 jours par semaine. Elles maîtrisent les techniques de dars, de habik, de tulatiya, et de point de Fès. Ces broderies ornent des nappes, des coussins, des foulards ou encore des chemises.

Je rencontre ce groupe de femmes au rire communicatif en juin 2019. Dès le début je sens de leur part une réelle volonté de progresser. Elles ont envie d’apprendre et d’échanger. Il ne m’en fallait pas plus pour me sentir à l’aise avec elles. Nous passons notre temps entre tests de nouvelles broderies de Fés avec des nouveaux fils et matières. Toujours un peu timides face à la nouveauté, elles réalisent toujours de belles pièces. Le reste du temps, nous avançons sur les produits qu’elles vendent pour l’association. Ensemble nous avons pu ajouter à leur catalogue des nouveaux modèles de chemises.

ASSOCIATION ATELIER DE L’ATLAS

« Écoles et Ateliers de l’Atlas » est une association caritative créée par Marielle Leymarie. Elle a pour but de financer des écoles au Maroc, de former et de faire travailler des femmes dans un atelier de broderie. Les artisanes travaillent à coté du village de Talet dans les murs de la Kasbah Beldi.

Actuellement, l’atelier compte douze femmes qui maîtrisent les techniques de dars et de point de Fès pour réaliser du linge de table et de maison. Les produits sont vendus dans un magasin au sein du Beldi Country Club à Marrakech . Marielle et l’équipe de Talet répondent aussi souvent à des commandes particulières. Les femmes sont salariées de l’association et donc ont une assurance santé et une protection salariale. Elles travaillent 5 jours par semaine à raison de 7h par jour.

J’ai rencontré ces femmes en juin 2019 et je suis tombée sous le charme de leurs techniques de Dars. Elles maîtrisent ce point de bordure avec une précision et une régularité rare. Je leur demande de faire la même chose mais avec des fils différents : plus épais, plus rigides ou autre et sur des matières plus surprenantes telles que le cuir ou l’indigo que je ramène de Chine. Cela me permet d’obtenir des pièces au carrefour de la Chine et du Maroc.

ASSOCIATION TIWIZI

L’association Tiwizi a été fondée par Aicha Benjelloun, dans le village de M’zouda dont elle est originaire. Cette atelier est loin de toute route touristique et lorsqu’on s’y rend, on a la sensation de bout du monde avec vue sur les montagnes du Haut Atlas entre Marrakech et Agadir.

Au sein du domaine familial, un atelier de broderie a été installé et permet à onze femmes de travailler environ trois heures par jour. Elles maîtrisent les techniques de habik, feston et surtout la technique exceptionnelle du Rozlaby.

J’ai pu rencontrer cette jeune équipe de brodeuses en octobre 2019 grâce à Marielle Leymarie. Lorsque j’ai découvert la technique de Rozlaby, je suis tombée sous le charme. Le fil est retissé dans le tissu pour créer des motifs qui n’apparaissent que sur un des cotés de l’étoffe. Rapidement j’ai commencé à leur demander de jouer avec les couleurs et les proportions de la technique pour la mettre en valeur et lui donner une nouvelle dimension.